Connaître le myélome
 

Symptômes et complications du myélome
 
Les symptômes du myélome
Conséquences de la prolifération des plasmocytes dans la moelle et de l’excès d’anticorps monoclonal, les symptômes du myélome sont très variés et peu caractéristiques. Parmi ces manifestations, les douleurs osseuses, la fatigue et l'anémie dominent et conduisent le plus souvent au diagnostic.


Les douleurs

Les douleurs sont essentiellement osseuses et  sont souvent associées à une fatigue. Elles sont assez permanentes et non calmées de façon évidente par le repos. Elles sont généralement localisées au niveau de la colonne vertébrale et liées aux destructions osseuses. En effet, les cellules osseuses normales chargées de détruire l’os, pour participer au remodelage continuel de l’os normal, sont stimulées de façon exclusive par les plasmocytes malades. Les destructions osseuses qui en découlent provoquent des trous dans l’os, appelés géodes ou lacunes.

Agrandir l'image
Quand ces lésions touchent les vertèbres, le risque de tassements vertébraux est important. Parfois, les tumeurs progressent autour de l’os, par exemple au niveau de la colonne vertébrale, et entraînent des compressions neurologiques. En outre la destruction osseuse provoque une augmentation du calcium dans le sang.
Ce sont les examens biologiques qui vont rapporter ces douleurs à l’existence d’un myélome. Le premier et le plus simple est la vitesse de sédimentation qui est augmentée dans la majorité des cas.


La fatigue

Symptôme peu spécifique, l'anémie peut être la conséquence de l’augmentation des protéines dans le sang, donc de la viscosité du sang. En effet, l’anticorps fabriqué en grande quantité peut rendre le sang tellement visqueux qu’il ne circule plus correctement au niveau des petits vaisseaux. Ce phénomène entraîne des problèmes respiratoires et des problèmes neurologiques qui s'accompagnent d'un ralentissement idéatoire et d'une grande fatigue.


L’hypercalcémie

Le myélome provoque une déminéralisation osseuse, une destruction de l’os, qui peut apparaître avant les douleurs, avec comme conséquence un afflux de calcium dans le sang, d'où une augmentation de la calcémie, taux de calcium sanguin. Cette complication du myélome se traite efficacement avec les biphosphonates en intraveineux.
Le calcium
est généralement stable dans le sang aux environs de 100 mg/litre. Il sert en outre au fonctionnement musculaire, et en cas de manque apparaissent des fourmillements, des crampes musculaires, des crises de tétanie, ainsi que des problèmes cardiaques.
Quand au contraire la calcémie est augmentée, comme dans le myélome,
apparaissent des douleurs abdominales, des nausées, des vomissements, des signes de déshydratation, voire une confusion, et des troubles du rythme cardiaque. Ces symptômes doivent être traités en urgence.


Des tumeurs

Il s'agit de masses de plasmocytes qui prolifèrent et
qui, si elles se développent au niveau de la colonne vertébrale, peuvent comprimer la moelle épinière et être à l’origine de troubles neurologiques avec des difficultés pour marcher, pour uriner, ou des troubles de la sensibilité. Les examens radiologiques permettront de visualiser les lésions et d'envisager une décompression chirurgicale.


Une anémie

Elle peut être plus ou moins importante et révéler la maladie. Le fonctionnement anormal de la moelle osseuse est associé à une diminution de la fabrication des globules rouges.


Une infection grave

Les infections dans le myélome sont la conséquence d’un déficit de l’immunité normale. En effet, la fabrication des anticorps normaux qui protègent contre les différentes infections est considérablement réduite du fait de la prolifération d’un clone de plasmocytes anormaux secrétant un seul anticorps, ou un fragment d’anticorps. Il n’y a pas assez d’anticorps normaux pour assurer leur rôle de protection.  En outre, comme pour les globules rouges, la fabrication des globules blancs normaux, qui participent à la neutralisation des microbes, est altérée du fait de l’infiltration de la moelle par les plasmocytes.


Une insuffisance rénale


Une atteinte des reins peut compliquer la maladie. Parfois l’anticorps, qui sous forme tronquée est éliminé dans les urines, va se déposer un peu partout dans l’organisme et au niveau des reins il peut provoquer une insuffisance rénale.


Un même malade peut présenter tous ces symptômes, mais généralement le diagnostic se fait, soit par le biais de la découverte d’une tumeur avec compression, soit par le biais de douleurs osseuses, soit par le biais d’examens biologiques qui montrent une augmentation de la protéine anormale.

 Hypercalcémie et alimentation
Quand on trouve trop de calcium dans le sang à cause d’un myélome, ce n’est pas à cause des apports extérieurs, c’est une manifestation de la maladie. Il ne sert à rien de diminuer les laitages ou le fromage.


Dr Marion Meney
Date de publication : 02-10-2007
Date de mise à jour : 15-02-2013



Infos en vidéo
Des lésions osseuses caractéristiques, les géodes
Pr Chantal Doyen, Namur
  •