Témoignages
 
José
04/07/2010
Un jour un docteur me signale que j'ai un cancer du sang et des os. J'étais venu en urgence pour une cruralgie.

Quel docteur, quel mauvais psychologue, en dépression j'ai pris tout "dans la gueule", mais tout corps plongé dans
l'eau remonte. Rayons, chimio, autogreffe et puis déjà trois ans, tout va bien. Mais l'exclusion, les collègues qui ne vous embrassent plus, le monde qui a avancé c'est normal, mais qui vous humilie ou vous oublie.
Que faire ? Témoigner vivement que les gens deviennent bons, le droit au retour à la dignité, c'est tout ce que l'on demande, d'autant que l'on sait bien que celà risque de revenir.
J'ai tout perdu même des gens que j'aimais. J'ai quoi à gagner assurément une fois je me suis battu, mais pas deux.
Les soutiens se comptent sur les doigts d'une main entre ceux qui ont peur ceux qui fuient et ceux qui en profitent.
Dommage, je suis un homme riche d'une expérience mais cela fait mal. Taxons la bêtise humaine et saluons les gens qui nous permettent de nous battre.
Carpe diem, Jose.